Expérimentation de rafraîchissement de l’espace public en période caniculaire à Paris

Résumé : Ilot de chaleur urbain, adaptation au changement climatique, arrosage de l'espace public, confort thermique du piéton RESUME L'arrosage de l'espace public, couramment pratiqué du XIX e siècle jusqu'à la moitié du XX e siècle à Paris pour limiter les nuages de poussière connait un regain d'intérêt pour ses propriétés rafraîchissantes. Alors que les prévisions climatiques annoncent une augmentation en fréquence et en intensité des canicules en France, notamment en région parisienne, la méthode est perçue comme une mesure d'adaptation potentielle pour les milieux urbains denses. La Ville de Paris a conduit une expérimentation en 2013 pour continuer à étudier les effets de cette méthode, notamment thermiques et microclimatiques. L'analyse des mesures a montré des réductions de température de la chaussée pouvant atteindre 15°C à la surface ou 9°C à 5 cm de profondeur. Par ailleurs, l'absorption de chaleur par la chaussée à 5 cm de profondeur est réduite de plus de la moitié par l'arrosage. Enfin, les effets microclimatiques se soldent par un rafraîchissement statistiquement significatif, caractérisé par une réduction de température pouvant atteindre 0,7°C pour l'air et 1,8°C pour la température moyenne de rayonnement, en contrepartie d'une augmentation de l'humidité relative de moins de 3,7%HR. ABSTRACT Pavement-watering was used in Paris from the 19 th Century until the mid-20 th Century against dust clouds. Today, its expected cooling properties are of growing interest. As climate change forecasts indicate increasing heat wave frequency and intensity for France and the Paris region, the method is viewed as a potential adaptation tool for dense urban areas. Paris City Hall conducted a pavement-watering experiment in 2013 to continue to study its thermal and micro-climatic effects. Results show pavement temperature reductions of up to 15°C at the surface and 9°C at a depth of 5 cm. In addition, it was found that the heat absorption flux 5 cm deep in the pavement was more than halved during watering. Finally, the micro-climatic effects are found to result in statistically significant cooling, with up to 0.7°C and 1.8°C reductions in air and mean radiant temperatures, while relative humidity is increased by up to 3.7%RH.
Type de document :
Article dans une revue
Techniques Sciences Méthodes , ASTEE/EDP Sciences, 2015, pp.41 - 51. 〈10.1051/tsm/201507041〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01763633
Contributeur : Martin Hendel <>
Soumis le : mercredi 11 avril 2018 - 12:01:12
Dernière modification le : lundi 16 avril 2018 - 17:46:51

Fichier

Preprint TSM.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Citation

Martin Hendel, M Colombert, Y. Diab, L. Royon. Expérimentation de rafraîchissement de l’espace public en période caniculaire à Paris. Techniques Sciences Méthodes , ASTEE/EDP Sciences, 2015, pp.41 - 51. 〈10.1051/tsm/201507041〉. 〈hal-01763633〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

61

Téléchargements de fichiers

20