Le paradoxe naturaliste du langage de Bruno Latour : Une hybridation pragmatique est-elle possible ou souhaitable ?

Résumé : La théorie du langage adoptée par la sociologie de la traduction tourne le dos au « linguistic turn » et revient à une conception « descriptive » du langage. Cet article vise à questionner cette hypothèse à partir d’exemples de terrain où l’approche référentielle du discours échoue à comprendre ce qui s’y joue. L’absence de référence à la théorie des actes de langage constitue un point d’entrée à ce questionnement.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
Document de travail du LATTS - Working Paper, n° 17-10, septembre 2017. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [45 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-01581769
Contributeur : Hal Doc_latts <>
Soumis le : mardi 5 septembre 2017 - 10:04:21
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:09

Fichier

WP_2017_10_FOOT VF.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01581769, version 1

Collections

Citation

Robin Foot. Le paradoxe naturaliste du langage de Bruno Latour : Une hybridation pragmatique est-elle possible ou souhaitable ?. Document de travail du LATTS - Working Paper, n° 17-10, septembre 2017. 2017. 〈hal-01581769〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

171

Téléchargements de fichiers

103