Identification des structures vibrantes - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 1990

Identification of vibrating structures

Identification des structures vibrantes

Pierre Argoul
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 1147058

Résumé

The study of the identification of mechanical structures under vibration involves a double approach: the search for mechanical models representative of the observed phenomena and the search for identification techniques for these models from adapted vibratory tests.

The first part of this work gives the definition of the extemal and internai representations of the behaviour of structures. If the extemal representation is based on basic mathematical theorems, which precise the form of the operator of the behaviour, the internai representation is linked to the rules of the continuum media dynamics which are recalled in a continuous fonn and then discretized within the frame of a variational formulation.

The modelization of the linear dissipative effects is then studied using linear viscoelasticity theory. We note that the model with constant quality factor and the hysteretic one can be defined with the basic element of models using fractionna! derivatives.

The second part gives an overview of some identification procedures which are classified according to the properties of the model and particularly the distinction made between parametric and non-parametric. The causality of identified systems and the risk of linking the loss of causality for a mechanical system to the possible presence of a non-linearity are emphasized.

Two new identification methods are presented and tested on numerical examples.

The first, suitable for linear strongly damped systems, is based on the property of dynamic amplification of a weighted integral transform. Its computation allows an estimation of the poles and zeros of a transfer fonction without making any assumption on the type of real damping.
The second one seeks for the best approximation of the restoring forces as a double sum of Chebyshev polynomials. This technique doesn't make any a priori assumption on the structural behaviour. The proposed improvements of the interpolation and extrapolation procedures in the state space yield good results when the expression of the restoring forces contains displacement-velocity or modal coupling term.s.
L'étude de l'identification des structures mécaniques vibrantes induit une double démarche : la recherche de modèles mécaniques représentatifs des phénomènes observés, et; conjointement la recherche de techniques d'identification de ces modèles à partir d'essais vibratoires appropriés.

La première partie de ce travail définit donc les deux formes externe et interne de la représentation du comportement des structures. Si la représentation externe repose sur des théorèmes mathématiques généraux précisant la forme de l'opérateur de comportement, la représentation interne se rattache aux lois de la dynamique des milieux continus, rappelées sous forme continue, puis discrétisée dans le cadre d'une formulation variationnelle.
La modélisation des effets dissipatifs est ensuite étudiée sous forme de viscoélasticité linéaire. On retiendra que le modèle associé au facteur de qualité constant et le modèle hystérétique peuvent être définis à l'aide de l'élément de base des modèles utilisant les dérivées fractionnaires.
La deuxième partie présente une vision d'ensemble des procédures d'identification. Elles sont classées suivant les propriétés des modèles et la distinction entre paramétrique et nonparamétrique. On met l'accent sur la causalité des systèmes identifiés, et sur le risque de relier la perte de causalité d'un système mécanique à la présence éventuelle d'une non-linéarité.

Deux méthodes nouvelles d'identification sont exposées et testées sur des exemples numériques.
La première, adaptée au cas de systèmes linéaires fortement amortis, s'appuie sur la propriété d'amplification d'une transformation intégrale pondérée. Son calcul permet d'estimer les pôles et les zéros d'une fonction de transfert sans nécessiter d'hypothèse sur le modèle d'amortissement de la structure.
La deuxième méthode recherche la meilleure approximation des forces internes comme somme double de polynômes de Chebyshev. Cette technique ne fait pas d'hypothèse a priori sur le comportement de la structure. Les ~éliorations proposées des procédés de lissage des forces internes dans l'espace d'état fournissent de bons résultats lorsque l'expression de ces forces contient des termes de couplage vitesse-déplacement ou modal.
Fichier principal
Vignette du fichier
1990TH_ARGOUL_P_NS14037.pdf (122.78 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

tel-04010926 , version 1 (02-03-2023)

Identifiants

Citer

Pierre Argoul. Identification des structures vibrantes. Vibrations [physics.class-ph]. École nationale des ponts et chaussées, 1990. Français. ⟨NNT : 1990ENPC9027⟩. ⟨tel-04010926⟩

Collections

ENPC PARISTECH
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More