First assessement of sources and fate of macro and micro plastics in urban hydrosystems : Case of Paris megacity

Résumé : Le risque environnemental lié à la présence de plastiques dans les milieux aquatiques a été suggéré, pour le milieu marin, dès les années 1970. Même s’il reste incomplètement cerné (d’un point de vue écotoxicologique essentiellement), il ressort de la littérature qu’il est significatif. Même si certains travaux suggèrent qu’une grande partie de ces plastiques provient des eaux continentales, il n’existe aujourd’hui peu d’étude sur les niveaux d’imprégnation des milieux aquatiques en milieu continental et aucune à l’échelle des bassins versants urbains pour préciser l’importance des différentes sources urbaines.Dans cette étude, les macroplastiques (> 5 mm) ainsi que les microplastiques (<5 mm) sont considérés. Les flux de macroplastiques dans la Seine ont été estimés à l’aide d’une étude de terrain mais aussi à l’aide d’une approche théorique. En ce qui concerne les microplastics, les fibres (synthétiques et artificielles) ainsi que les fragments ont été étudiés dans différent compartiments du système urbain. L’air intérieur, les retombées atmosphériques, les eaux de ruissellement, les effluents et affluents de stations d’épuration ainsi que les rejets urbains en temps de pluie ont été étudiés.Les concentrations en microplastiques dans le milieu récepteur ont aussi été estimées. Le suivi de la contamination des eaux de surface a été abordé selon deux méthodes d’échantillonnage distinctes : échantillonnage par un filet avec une maille de 80 μm et par un filet de 330 µm. L’homogénéité des fibres le long de la section a aussi été estimée, tout comme la variabilité temporelle à court terme. Pour finir, un suivi mensuel sur 19 mois a été effectué en amont et en aval de Paris.Cette étude a permis de montrer que les flux de microplastiques dans la Seine représentent une masse négligeable par rapport aux flux de macroplastiques. Elle confirme aussi l’ubiquité des fibres dans tous les compartiments. Les fragments sont quant à eux particulièrement concentrés dans les rejets urbains en temps de pluie. Pour la première fois, il a été montré que le compartiment atmosphérique jouait un rôle potentiellement important, autant que source de microplastiques
Type de document :
Thèse
Hydrology. Université Paris-Est, 2016. English. 〈NNT : 2016PESC1108〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [151 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01541090
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : samedi 17 juin 2017 - 12:15:09
Dernière modification le : jeudi 13 septembre 2018 - 11:15:18
Document(s) archivé(s) le : dimanche 17 décembre 2017 - 20:47:39

Fichier

TH2016PESC1108.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01541090, version 1

Citation

Rachid Dris. First assessement of sources and fate of macro and micro plastics in urban hydrosystems : Case of Paris megacity. Hydrology. Université Paris-Est, 2016. English. 〈NNT : 2016PESC1108〉. 〈tel-01541090〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1680

Téléchargements de fichiers

650