Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Conception pluridisciplinaire d’une méthode générale d’évaluation des flux de contaminants issus des ruissellements des matériaux de toitures à l’échelle urbaine. Développement et illustration à partir du cas du zinc à Créteil

Résumé : Ce travail de thèse vise à développer une méthode générale d’évaluation des flux de contaminants issus des ruissellements des matériaux de toiture à l’échelle urbaine. Cette méthode est fondée sur une démarche originale de changement d’échelles intégrant différents outils relevant des sciences de l’ingénieur et des sciences sociales. Le travail comprend la création d’une base de données bibliographique qui permet de disposer d’une vision synoptique des matériaux de toiture nouveaux et anciens utilisés à l’échelle urbaine, ainsi que des contaminants associés. La démarche de changement d’échelle – du toit à l’échelle urbaine – repose sur la notion de situation-type d’émission d’un contaminant par un matériau de toiture à laquelle est associé un flux unitaire unique. Cette notion propose une nouvelle définition de l’émission à l’échelle du toit incluant uniquement les paramètres pertinents à l’échelle urbaine. Afin de faciliter le calcul du flux à l’échelle urbaine, différents principes méthodologiques sont adoptés pour exploiter des bases de données urbaines existantes (base des modes d’occupation du sol, cadastre, images aériennes) et les adapter ou les interpréter au prisme de la problématique particulière des émissions de toitures. Ainsi, les principes de découpage et de croisement sont utilisés pour diviser l’échelle urbaine en entités homogènes. Une entité consiste en un regroupement de bâtiments, caractérisée par une répartition propre de matériaux de toitures. Ces entités sont obtenues en croisant une étude typologique des bâtiments (élaborée à partir de la base des modes d’occupation du sol) avec l’histoire urbaine et avec l’histoire des matériaux de toiture. La définition d’un ensemble de règles empiriques est nécessaire pour permettre la quantification des matériaux des différents éléments de toitures à l’échelle de la ville. Ces règles sont élaborées à partir d’une enquête et d’entretiens menés auprès d’experts des matériaux de toitures (fabricants, syndicats…) ainsi que d’une étude historique et d’une étude du marché des matériaux de toiture. Le développement intégral de la méthode jusqu’au calcul final rend indispensable le choix d’un terrain d’étude et d’un contaminant afin d’en illustrer en détail toutes les étapes de calcul. La ville de Créteil a été choisie car elle présente une mixité urbaine et historique suffisante pour embrasser la plupart des situations urbaines susceptibles d’être rencontrées en France. Elle offre également l’avantage de disposer d’un maximum de situations-types d’émissions renseignées pour le contaminant zinc qui a donc été retenu. Complétant les règles empiriques générales, une méthode statistique est développée sur ce cas d’étude. Croisée à une interprétation visuelle des matériaux de toiture à partir des images aériennes, elle permet d’évaluer la distribution des matériaux de toiture à partir d’un échantillonnage aléatoire simple de bâtiments appliqué à chaque entité homogène de la ville. Le couplage de cette distribution avec les situations-types concernées permet alors une estimation du flux de zinc émis par l’ensemble des toitures de Créteil, à savoir 813 kg.an-1 avec une incertitude de 16,6%. La méthode élaborée est généralisable à d’autres villes et d’autres contaminants. Dans cette optique, la démarche opérationnelle à suivre a été formulée de manière synthétique en fin de travail. Son utilisation peut permettre, d’une part d’évaluer à coût réduit l’impact des toitures d’une métropole ou d’une zone urbanisée sur l’environnement et, d’autre part, d’orienter les pratiques de gestion et l’utilisation des eaux de ruissellement en limitant l’apport de contaminants par les matériaux de toitures. Afin de pouvoir appliquer cette méthode à tout contaminant, des pistes ont été dressées pour définir une approche optimisant l’acquisition de données de flux annuels unitaires pour les différentes situations-types.
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/tel-01105382
Contributeur : Emna Sellami <>
Soumis le : mardi 20 janvier 2015 - 11:30:50
Dernière modification le : mercredi 26 février 2020 - 19:06:14
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 avril 2015 - 10:42:53

Identifiants

  • HAL Id : tel-01105382, version 1

Citation

Emna Sellami-Kaaniche. Conception pluridisciplinaire d’une méthode générale d’évaluation des flux de contaminants issus des ruissellements des matériaux de toitures à l’échelle urbaine. Développement et illustration à partir du cas du zinc à Créteil. Ecologie, Environnement. Ecole des Ponts Paris Tech, Paris-France, 2014. Français. ⟨tel-01105382⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

314

Téléchargements de fichiers

1361