Inégalités socioéconomiques et conceptions subjectives du bien vieillir : Résultats d'une enquête quantitative

Résumé : Cet article s’intéresse aux conceptions subjectives du « bien vieillir » chez les plus de 40 ans en France. Nous tentons de mettre au jour les facteurs explicatifs de ces conceptions, en prêtant une attention particulière au rôle du statut socioéconomique. Pour cela, nous analysons des données issues d’une enquête quantitative originale menée en 2016 auprès d’environ 1730 adhérents d’une mutuelle. Dans l’ensemble, bien vieillir signifie surtout être satisfait de sa santé, de sa situation financière, de sa vie familiale et de son couple. Les conditions d’existence ont un impact sur les conceptions du bien vieillir. En effet, dans les milieux plus favorisés, bien vieillir est plus souvent synonyme de bonne santé, de sociabilité et de projets, tandis que dans les milieux plus défavorisés, l’accent est davantage mis sur la satisfaction vis-à-vis du logement et de son environnement, ce qui pourrait renvoyer à des conditions d’habitat plus souvent insatisfaisantes et au « choix du nécessaire ».
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02093549
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : mardi 9 avril 2019 - 09:23:59
Dernière modification le : vendredi 12 avril 2019 - 01:32:16

Fichier

wp1919_.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-02093549, version 1

Collections

Citation

Bénédicte H. Apouey. Inégalités socioéconomiques et conceptions subjectives du bien vieillir : Résultats d'une enquête quantitative. 2019. ⟨halshs-02093549⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

26

Téléchargements de fichiers

22