Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

L’émergence d’un commun en matière d’assainissement urbain : les toilettes sèches séparatives en habitat participatif

Résumé : Les excrétats humains contiennent des éléments valorisables en agriculture (carbone, phosphore et azote notamment). La généralisation du tout-à-l’égout concomitante au développement du phénomène urbain au cours du 20e siècle a massivement orienté leur gestion vers des modalités linéaires génératrices d’externalités négatives du point de vue environnemental. Cette logique est remise en question. Dès les années 1990, des projets de séparation à la source ont été menés en Suède. L’intérêt pour cette pratique s’affirme aujourd’hui en France avec des projets d’immeubles ou d’aménagement de quartier envisageant la mise en œuvre de filières de collecte et valorisation des excrétats. Ces projets réinterrogent l’assainissement urbain d’un point de vue technique, organisationnel, social et territorial, en instituant l’échelon décentralisé comme producteur non plus d’un déchet, mais d’une ressource que les habitants se réapproprient. La dynamique de l’habitat participatif semble fournir un cadre privilégié pour expérimenter la séparation à la source en ville, en l’insérant dans une logique de communs. C’est ce que donne à voir le cas de l’immeuble Au Clair du quartier situé à Grenoble et habité depuis 2017 par cinq familles qui ont opté pour l’adoption de toilettes sèches séparatives dans leurs appartements et le compostage des matières fécales dans le jardin géré en commun. Cet article analyse les conditions ayant conduit à ce choix, ainsi que les règles adoptées afin de maintenir fonctionnels ces dispositifs techniques. Cet exemple permet de s’interroger sur les mutations du système d’assainissement urbain qui pourraient être engendrées par le développement de projets de séparation à la source tel que celui d’Au Clair du Quartier. Se dessine ainsi une troisième voie entre l’assainissement non collectif (individuel) et collectif (public), avec des collectifs d’habitants et d’usagers qui prennent part à la production du service d’assainissement, invitant à penser la mise en place de nouveaux communs dans la gestion des flux en milieu urbain.
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-03703636
Contributeur : Marine Legrand Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : vendredi 24 juin 2022 - 10:45:04
Dernière modification le : vendredi 5 août 2022 - 14:38:11

Identifiants

Citation

Aurélie Joveniaux, Bernard de Gouvello, Marine Legrand. L’émergence d’un commun en matière d’assainissement urbain : les toilettes sèches séparatives en habitat participatif. Flux - Cahiers scientifiques internationaux Réseaux et territoires, Metropolis / Université Paris-Est Marne la Vallée 2021, N° 124-125 (2), pp.27-40. ⟨10.3917/flux1.124.0027⟩. ⟨hal-03703636⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

11