Macrolitter and plastic debris from road traffic - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Techniques Sciences Méthodes Année : 2022

Macrolitter and plastic debris from road traffic

Macrodéchets et déchets plastiques issus du trafic routier

(1) , (1) , (1) , (2) , (2) , (1)
1
2

Résumé

The negative impact of waste dispersed in the environment has been highlighted for decades, but few field data are available in the scientific literature. Stormwater can significantly contribute to the spread and accumulation of plastic debris in the environment. However, few data exist on the rates and composition of macro litter in stormwater, including plastic debris. In order to fill this lack of knowledge, this study aims to study the occurrence, abundance and composition of macro waste from road traffic. Macrolitter, including plastic debris, were therefore collected into a retention basin draining a portion of the Nantes ring road during one year. This portion corresponds to the south part of the Cheviré bridge, which has a significant road traffic (~90,000 veh/d on average). Macrolitter are collected and classified according to the Ospar/TG-ML classification. Over one year, 88.5 kg of debris were collected. Plastics correspond to 60% of the debris collected by mass. These plastic items are mostly fragments, cigarette butts and filters, as well as polystyrene pieces. The input sources were identified by differentiating debris deliberately dumbed (37.2%) and accidentally lost (62.8%) among the 43% of items for which this differentiation was possible. The mass of debris collected shows a linear correlation with the road traffic. These results show that road runoff can significantly contribute to macrodebris leakages, including plastics, in the receiving environments.
Les impacts négatifs des déchets dispersés dans l’environnement sont soulignés depuis des décennies, mais peu de données de terrain sont disponibles dans la littérature scientifique. Les eaux pluviales peuvent contribuer de façon importante à la propagation et à l’accumulation de débris plastiques dans l’environnement. Toutefois, peu de données existent sur les flux et la composition des macrodéchets dans les eaux pluviales, y compris les débris plastiques. Afin de combler ce manque de connaissances, cette étude a pour objectif d’étudier l’occurrence, l’abondance et la composition des macrodéchets issus du trafic routier. Pour y répondre, les macrodéchets, dont les débris plastiques, ont été collectés dans un bassin de rétention des eaux pluviales drainant une portion du périphérique nantais pendant une année. Cette portion correspond à la partie sud du pont de Cheviré qui présente un trafic important (~90 000 véhicules/jour en moyenne). Les macrodéchets sont triés et classés selon la classification Ospar/TG-ML. En un an, 88,5 kg de débris ont été collectés. Au total, les plastiques correspondent à 60 % de la masse de déchets récoltés. Ces déchets plastiques sont surtout des fragments, des mégots et filtres de cigarettes, ainsi que des morceaux de polystyrène. Une identification des sources de rejets a été réalisée en différenciant les déchets jetés volontairement (37,2 %), des déchets perdus accidentellement (62,8 %), parmi les 43 % de déchets pour lesquels cette différenciation était possible. La masse de déchets collectée est fortement corrélée au trafic. Ces résultats démontrent que les routes peuvent avoir une contribution importante dans les fuites de déchets, y compris les plastiques, vers les environnements récepteurs.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03685909 , version 1 (02-06-2022)

Identifiants

Citer

Sophie Ricordel, Lauriane Ledieu, Daniel Astrié, Romain Tramoy, Bruno Tassin, et al.. Macrodéchets et déchets plastiques issus du trafic routier. Techniques Sciences Méthodes , 2022, 6, pp.53-70. ⟨10.36904/tsm/202206053⟩. ⟨hal-03685909⟩
42 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More