Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

L’agriculture française dans le bilan énergétique : hier, aujourd’hui et demain

Résumé : Il est d’usage de présenter le bilan énergétique d’un pays en termes de consommation directe d’énergie par les grands secteurs économiques. Dans cette approche, l’agriculture, avec moins de 3% de consommation directe apparaît jouer un rôle marginal. Pourtant le simple fait que l’agriculture soit vue comme un secteur de consommation d’énergie n’est pas anodin : elle a longtemps constitué une des principales ressources d’énergie ! Pourtant aussi, si l’on comptabilise les consommations indirectes liées au fonctionnement des systèmes agro-alimentaires dans leur ensemble, leur contribution au bilan énergétique apparaît beaucoup plus significative. La littérature sur l’analyse énergétique des systèmes agricoles a été très florissante dans les années 1970 après le premier choc pétrolier. Elle a connu une éclipse ensuite, mais connaît un regain d’intérêt depuis quelques années avec le développement de l’écologie territoriale. Nous résumerons certains de ces travaux parmi les plus significatifs et tenterons d’appliquer les concepts qui en sont issus à l’analyse de l’agriculture française actuelle. Au regard de cette analyse, l’agriculture apparaît avoir une place centrale dans la transition énergétique, avec trois grands enjeux : Comment consommer moins d’énergie fossile dans la chaîne agro-alimentaire ? Comment l’agriculture peut-elle contribuer à l’approvisionnement en énergie renouvelable ? L’agriculture peut-elle tout à la fois nourrir le monde et le fournir en énergie ? On montrera que les deux principaux leviers en la matière consistent (1) à favoriser une agriculture diversifiée, associant la culture et l’élevage et recherchant l’autonomie maximale vis-à-vis des intrants; (2) à orienter la consommation alimentaire vers un régime réduisant la part de protéines animales, et les pertes liées à la transformation et à la distribution. Divers scénarios prospectifs ont été établis dans ce sens. Le scénario Afterres 2050, couplé au scénario NegaWatt, en est un bon exemple. Sur les mêmes prémisses nous avons construit un scénario d’autonomie de l’agriculture vis-à-vis des intrants, et de modification du régime alimentaire pour la France en 2050, dont nous comparerons le bilan énergétique avec celui du système actuel.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-03217095
Contributeur : Julien Le Roux <>
Soumis le : mardi 4 mai 2021 - 15:55:20
Dernière modification le : mercredi 5 mai 2021 - 10:13:32

Identifiants

  • HAL Id : hal-03217095, version 1

Citation

Gilles Billen, Julia Le Noë, Josette Garnier. L’agriculture française dans le bilan énergétique : hier, aujourd’hui et demain. 28èmes Journées Scientifiques de l'Environnement - Cap sur la transition énergétique, Feb 2017, Créteil, France. ⟨hal-03217095⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21

Téléchargements de fichiers

3