Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Microplastiques dans l'air : état de l'art, méthodologies et enjeux

Résumé : Si les microplastiques (MP) sont étudiés dans les eaux et les sédiments depuis le début du siècle, leur présence dans le compartiment atmosphérique est étudiée depuis moins longtemps. Sur la base de 27 études recensées, ce travail bibliographique dresse un état de la contamination de l'air intérieur et extérieur par les MP. Cette revue analyse en détail les méthodologies employées et les résultats obtenus dans ce domaine en terme de concentrations, de tailles de MP recherchés, et de facteurs influençant la répartition. A l'heure actuelle, le compartiment atmosphérique est échantillonné par une variété de méthodes, ciblant soit les dépôts de poussières atmosphériques soit l'air ambiant. Dans la majorité des études, les échantillons sont filtrés et analysés, sans traitement préalable. La caractérisation et quantification des échantillons se fait majoritairement par un couplage entre détermination visuelle et analyse spectroscopique partielle ou totale par imagerie (µFTIR ou µRaman). Malgré des différences méthodologiques importantes et des zones d'études plus ou moins urbanisées, les concentrations sont dans des ordres de grandeur comparables d'une étude à l'autre. Les concentrations en MPs dans l'air extérieur semblent affectées par le niveau de précipitations, probablement lié au lessivage des particules lors des événements pluvieux. Par ailleurs, les concentrations semblent plus élevées en intérieur qu'en extérieur. Cette différence peut être expliquée par un plus grand nombre de sources de MPs et un effet de confinement en intérieur. Si des sources de MPs en milieu aérien sont supposées (textiles, usure de matériaux urbains ou de pneus), peu d'études ont établi un lien clair entre des sources et des particules observées. De plus, si le compartiment atmosphérique est potentiellement un moyen de transport des MPs sur de grandes distances, des modèles numériques de ce transport restent à réaliser. L'inhalation de MPs semble être une importante source d'exposition humaine aux MPs. Toutefois, aucun effet clair sur la santé humaine n'a jusqu'alors été démontré.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-03143913
Contributeur : Max Beaurepaire <>
Soumis le : jeudi 4 mars 2021 - 16:21:33
Dernière modification le : samedi 26 juin 2021 - 16:00:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-03143913, version 1

Collections

Citation

Max Beaurepaire, Johnny Gasperi, Rachid Dris, Bruno Tassin. Microplastiques dans l'air : état de l'art, méthodologies et enjeux. Deuxième rencontre GDR Polymères & Océans, Feb 2021, Pau, France. ⟨hal-03143913⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

116