Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Accumulation de métaux et HAP dans le sol de différents ouvrages d'infiltration

Résumé : Le développement du contrôle à la source des eaux pluviales urbaines, et notamment le recours croissant à des dispositifs d'infiltration, suscitent des interrogations sur la capacité du sol à jouer le rôle de « filtre » vis-à-vis des polluants présents dans le ruissellement. Cette question a été abordée en couplant campagnes de terrain et approche de modélisation. Sur 11 dispositifs d'infiltration aux caractéristiques contrastées, le sol a été échantillonné en deux phases successives, conduisant à des cartographies de la contamination superficielle en métaux, puis à des profils verticaux de métaux et HAP, accompagnés de différentes variables explicatives. Les résultats ont démontré une bonne rétention des contaminants sur la plupart des sites d'étude, grâce à la combinaison de processus mécaniques (filtration) et physico-chimiques (adsorption). La distribution spatiale des métaux en surface, qui présente une structure caractéristique par rapport à la zone d'arrivée de l'eau, révèle le caractère non-uniforme de l'infiltration lors des événements pluvieux courants. Dans la zone la plus polluée des ouvrages, métaux et HAP présentent un enrichissement significatif sur 10 à 40 centimètres de profondeur. La contrepartie de cette rétention est une contamination qui, sur 7 sites, excède localement les teneurs maximales admissibles-telles que définies par différentes normes internationales-dans le sol de zones résidentielles ; toutefois cela représente un volume de terres polluées relativement limité. L'approche de modélisation a permis de montrer que la durée de vie d'un dispositif d'infiltration pouvait être significativement améliorée en apportant un amendement organique à l'horizon superficiel, ce qui accroît la rétention de la pollution dissoute, ou en privilégiant une arrivée d'eau la plus répartie possible à la surface des ouvrages. La réduction des volumes d'eau de ruissellement en entrée d'ouvrage - par exemple en déraccordant les eaux « propres » générées par le bassin versant - y participe également.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [25 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-02477824
Contributeur : Damien Tedoldi <>
Soumis le : jeudi 13 février 2020 - 15:46:22
Dernière modification le : vendredi 20 mars 2020 - 01:18:14
Archivage à long terme le : : jeudi 14 mai 2020 - 16:01:33

Fichier

TSM Tedoldi et al. Vf.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02477824, version 1

Collections

Citation

Damien Tedoldi, Ghassan Chebbo, Daniel Pierlot, Yves Kovacs, Marie-Christine Gromaire. Accumulation de métaux et HAP dans le sol de différents ouvrages d'infiltration. Techniques Sciences Méthodes , ASTEE/EDP Sciences, 2019. ⟨hal-02477824⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

73

Téléchargements de fichiers

76