Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Notes de synthèse

Vers un nouveau dispositif pour la politique de la ville : mise à l'agenda et processus de décision dans un contexte de cabinet ministériel

Résumé : En 2017, la politique de la ville fêtait ses 40 ans. De nombreux dispositifs ont ainsi été mis en place depuis 1977, pour tenter de réduire les inégalités, entre les territoires de la politique de la ville et les autres. Leur mise en oeuvre dans un cadre partenarial, territorial, décentralisé et interministériel n’est néanmoins pas aisée et les résultats après 40 ans d’action sont mitigés. Si le paysage urbain de certains quartiers a pu être rénové, les enjeux d’éducation, d’emploi, de santé ou de sécurité restent nombreux. La mise en place du nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron a impulsé une nouvelle dynamique pour la politique de la ville en l’incluant au sein du ministère de la cohésion des territoires. Ce choix a marqué le départ d’une séquence politique et médiatique riche sur cette politique. Ce contexte interroge sur les phénomènes qui ont conduit à la mise à l’agenda présidentiel de la politique de la ville. Il interpelle également sur les processus de décision à l’oeuvre dans ce cadre renouvelé. Tout d’abord, l’analyse fine de la chronologie des évènements a permis d’identifier les séquences clefs qui ont mis le sujet de la politique de la ville sur le devant de la scène. Elles s’articulent autour de la structuration des élus et des grandes associations auprès de Jean-Louis Borloo pour interpeller le gouvernement sur des revendications communes. Elles comprennent également les interventions d’Emmanuel Macron qui, dans un premier temps, définit la méthode de travail, puis, dans un second temps rappelle le cap qu’il a fixé. Ensuite en s’appuyant sur l’expérience d’une mission en cabinet, les processus de décision à l’oeuvre dans le cadre de cette nouvelle mobilisation nationale pour la politique de la ville ont pu être décrits. Ils sont influencés à la fois par les spécificités de la politique de la ville et par le nouveau cadre de travail du gouvernement (place des élus locaux, cohésion de tous les territoires, émancipation, le tout dans un contexte de réduction de la dépense budgétaire). Enfin, des pistes de réflexions permettant de renouveler le cadre de travail du ministère de la cohésion des territoires sont proposées. En particulier, elles engagent à dépasser le périmètre géographique de la politique de la ville pour réfléchir à l’échelle de tous les territoires fragiles. Elles suggèrent également de s’inspirer de méthodes issues du monde de l’entreprise pour favoriser l’innovation au sein de la puissance publique.
Type de document :
Notes de synthèse
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-01889177
Contributeur : Vivien Girard <>
Soumis le : vendredi 5 octobre 2018 - 16:59:11
Dernière modification le : mercredi 31 octobre 2018 - 15:21:42
Archivage à long terme le : : dimanche 6 janvier 2019 - 16:55:48

Fichier

4P JEANNESSON - Rapport Confid...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01889177, version 1

Collections

Citation

Emilie Jeannesson-Mange. Vers un nouveau dispositif pour la politique de la ville : mise à l'agenda et processus de décision dans un contexte de cabinet ministériel. 2018. ⟨hal-01889177⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

49

Téléchargements de fichiers

36