Préparation de négociations climatiques : l'exemple du secteur maritime - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Notes De Synthèse Année :

Préparation de négociations climatiques : l'exemple du secteur maritime

(1)
1

Résumé

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur maritime international, quoique couvertes par l’Accord de Paris, ne sont pas régulées par celui-ci. En vertu du Protocole de Kyoto, cette responsabilité échoit à l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Cette dernière, en octobre 2016, s’est fixé l’objectif, pour 2018, d’établir une stratégie initiale de réduction des émissions de GES du transport maritime international, qui sera révisée et deviendra définitive en 2023. Ayant participé à la préparation de ces négociations, pour la France, je tenterai ainsi de décomposer pour l’expliciter le processus par lequel se construit une position et une stratégie de négociations sur la question climatique à l’échelle nationale, tout en entamant d’ores et déjà une réflexion sur ses possibles cadre et instruments de mise en oeuvre, pour concilier organisation du présent et préparation de l’avenir.
Fichier principal
Vignette du fichier
Quennehen.pdf (314.17 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-01883757 , version 1 (28-09-2018)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01883757 , version 1

Citer

Sylvain Quennehen. Préparation de négociations climatiques : l'exemple du secteur maritime. 2017. ⟨hal-01883757⟩
45 Consultations
55 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More