L’accessibilité urbaine : une norme de l’intégration sociale

Résumé : Dorénavant les raisons liées au travail, et notamment le rapprochement au lieu d’emploi, n’interviennent que de façon marginale dans la localisation résidentielle, excepté cependant pour les mobilités résidentielles de longue distance. Ce sont des causes propres à la sphère du logement (taille, confort, accession à la propriété, voisinage et environnement…) qui motivent majoritairement les déménagements. Dans une période de flexibilité professionnelle, les ménages préfèrent l’accession à la propriété au détriment du rapprochement du lieu de travail. D’une certaine manière, l’habitat s’est donc substitué à l’emploi comme garantie sociale. Face aux menaces de la précarité et du chômage, l’accession à la propriété apparaît aujourd’hui comme un paravent.
Type de document :
Article dans une revue
Pouvoirs Locaux : les cahiers de la décentralisation / Institut de la décentralisation, Institut de la décentralisation, 2012, pp.65-70
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-01498563
Contributeur : Jean-Pierre Lévy <>
Soumis le : vendredi 3 novembre 2017 - 14:23:37
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:09

Identifiants

  • HAL Id : hal-01498563, version 1

Collections

Citation

Jean-Pierre Lévy. L’accessibilité urbaine : une norme de l’intégration sociale . Pouvoirs Locaux : les cahiers de la décentralisation / Institut de la décentralisation, Institut de la décentralisation, 2012, pp.65-70. 〈hal-01498563〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

98