Réseaux et les mutations de la sociabilité

Résumé : Né sous les auspices du Centre National d’Études des Télécommunications (CNET), Réseaux a eu pour projet de rapprocher la recherche sur la communication médiatique et les échanges interpersonnels se déployant à partir des outils de télécommunication. Cette synthèse explore la production de la revue portant à la fois sur la question des échanges téléphoniques et sur les sociabilités numériques apparues avec les usages d’Internet comme plate-forme d’échange généralisé. L’article propose de suivre quatre fils au sein des publications de Réseaux. Les deux premiers, l’hypothèse « continuiste » et la question de l’entrelacement des médias témoignent du travail accompli par la revue pour introduire les questions de communication, jusqu’alors principalement pensées à travers les médias de masse, dans la sociologie de la vie quotidienne. Les deux suivants, la force des liens faibles et la fabrication des collectifs sur la base des interactions, montrent comment la question des sociabilités numériques s’est introduite dans les préoccupations de la revue pour donner jour aux nouveaux champs de recherche des digital studies.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-01160841
Contributeur : Hal Doc_latts <>
Soumis le : lundi 8 juin 2015 - 10:35:52
Dernière modification le : lundi 16 juillet 2018 - 11:39:30

Identifiants

Collections

Citation

Dominique Cardon, Z Smoreda. Réseaux et les mutations de la sociabilité. Réseaux, La Découverte, 2014, pp.161-185. ⟨10.3917/res.184.0161 ⟩. ⟨hal-01160841⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

341