Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La recomposition de l'industrie nucléaire française serait-elle nécessaire ?

Résumé : On analyse les propositions récentes de réorganisation de l'industrie française des réacteurs en vue d'accroître son efficacité à l'exportation. À partir d'une critique des choix de technologies offerts à l'export, le rapport Roussely recommandait de placer l'électricien national en chef de file libre de négocier la vente des réacteurs de son choix (dont des réacteurs Gen2) et de faire du constructeur français le sous-traitant du premier. Le Gouvernement n'a pas suivi ces recommandations à juste titre. À partir d'une analyse du marché mondial des réacteurs en mutation, on relativise les critiques adressées à Areva sur ses choix ainsi que l'intérêt d'élargir le catalogue de réacteurs. Cette analyse permet de souligner l'importance des ressources technologiques et industrielles d'Areva dans la concurrence et l'avantage tout relatif des compétences d'architecte-ensemblier et d'exploitant de l'électricien national dans la conquête de marchés à l'exportation. Au bout du compte, la démarche mercantile qui motivait les promoteurs de cette réforme en ambitionnant de concurrencer les entrants avec du nucléaire low cost a été désavouée par le Gouvernement, et ce avant même l'accident de Fukushima. Un peu plus de coordination à l'export serait juste nécessaire.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-00772581
Contributeur : Ist Enpc <>
Soumis le : vendredi 11 janvier 2013 - 10:12:43
Dernière modification le : samedi 3 octobre 2020 - 03:03:45

Identifiants

  • HAL Id : hal-00772581, version 1

Collections

Citation

Dominique Finon. La recomposition de l'industrie nucléaire française serait-elle nécessaire ?. Revue de l'Energie, Conseil Français de l’Énergie, 2011, 600, pp.72-89. ⟨hal-00772581⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

209