Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

Accès à l'eau et usages militants du droit - Étude de cas à Soweto

Résumé : En Afrique du Sud, à la fin de l'apartheid (1994), l'une des préoccupations du nouveau gouvernement ANC est de gommer les inégalités en généralisant l'accès aux services de base. La réalisation du droit à l'eau, tel que reconnu par la nouvelle Constitution, devient ainsi l'une des priorités. En 2003, la municipalité de Johannesburg lance le projet Gcin'amanzi (OGA) dans son plus important township : Soweto. Dès ses prémices, il est l'objet de nombreuses controverses et donne lieu, en 2006, à un procès : " l'affaire Mazibuko ". Sous l'impulsion d'organisations militantes et avec le soutien d'une organisation de défense des droits humains et d'un avocat constitutionnel renommé, cinq résidents de Soweto attaquent deux aspects du projet: l'installation de compteurs à prépaiement, et la politique de l'eau gratuite, dont le volume est jugé insuffisant. En retraçant l'histoire de cette " affaire " et en étudiant les répercussions de l'usage militant du droit sur la politique municipale de l'eau, cette étude permet d'appréhender les effets potentiels du droit à l'eau, de juger de l'effectivité de sa justiciabilité et, plus généralement, de celle des droits sociaux.
Mots-clés : Non précisé
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-00758743
Contributeur : Hal Doc_latts <>
Soumis le : jeudi 29 novembre 2012 - 11:31:09
Dernière modification le : mercredi 26 février 2020 - 19:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-00758743, version 1

Collections

Citation

Julie Aubriot. Accès à l'eau et usages militants du droit - Étude de cas à Soweto. AFD, 2012, Coll. Focales, n°10. ⟨hal-00758743⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

203