Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les adolescents de catégories populaires ont-ils des pratiques de mobilités quotidiennes spécifiques ? Le cas des zones urbaines sensibles franciliennes

Résumé : Les adolescents de catégories populaires ont-ils un usage spécifique et homogène de l'espace hors de leur quartier ? Ces adolescents ont-ils des pratiques de mobilité différentes lorsqu'ils résident en zone urbaine sensible (ZUS) ? Ces questions n'ont guère été investiguées, contrairement à leur usage de l'espace de résidence. Pourtant, malgré un potentiel de mobilité inférieur à celui des autres adolescents, les adolescents de catégories populaires passent beaucoup de temps en dehors de leur quartier. Parmi ces adolescents, ceux de ZUS se caractérisent cependant par une utilisation plus précoce des transports en commun (TC) et une immobilité plus forte des filles. Un examen attentif des mobilités quotidiennes fait apparaître cinq grandsmodes d'usage de l'espace extérieur au quartier, TC inclus, étroitement articulés au rapport entretenu à l'espace de résidence. Ces usages différenciés, influencés par des variables sociales et territoriales, dessinent ainsi en creux l'hétérogénéité actuelle des habitants de ZUS et plus largement des catégories populaires.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-00651095
Contributeur : Doc Hal Lvmt <>
Soumis le : lundi 12 décembre 2011 - 18:19:53
Dernière modification le : jeudi 13 août 2020 - 12:46:24

Identifiants

Citation

Nicolas Oppenchaim. Les adolescents de catégories populaires ont-ils des pratiques de mobilités quotidiennes spécifiques ? Le cas des zones urbaines sensibles franciliennes. RTS - Recherche Transports Sécurité, IFSTTAR, 2011, 27 (2), pp.93-103. ⟨10.1007/s13547-010-0001-1⟩. ⟨hal-00651095⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

325