De la régulation macroéconomique aux régulations sociales : une affaire d'identités

Pascal Ughetto 1
1 Technique Innovation et Organisation (TIO)
LATTS - Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés
Résumé : La théorie économique de la régulation fait jouer aux institutions un rôle de canalisation des comportements expliquant comment ceux-ci confortent la croissance dans un régime d’accumulation. Dans une phase de recomposition structurelle, les institutions perdent cette propriété. L’article propose de voir, derrière la perte de canalisation, un effet normatif qui ne s’exerce plus, parce que des individus n’acceptent plus de se ranger derrière des normes de conduite. La théorie de la régulation a besoin de comprendre la formation des régulations sociales, des règles légitimes auxquelles les individus acceptent de se plier, et doit pour cela donner place à la recomposition des identités individuelles et collectives.
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers de recherche sociologique, Dép. de sociologie. Université du Québec à Montréal, 2008, pp.59-71
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-00585238
Contributeur : Pascal Ughetto <>
Soumis le : jeudi 22 décembre 2016 - 19:54:25
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:27:04
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 12:52:46

Fichier

08CahRechSociolRegulation.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-00585238, version 1

Collections

Citation

Pascal Ughetto. De la régulation macroéconomique aux régulations sociales : une affaire d'identités. Cahiers de recherche sociologique, Dép. de sociologie. Université du Québec à Montréal, 2008, pp.59-71. 〈hal-00585238〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

166

Téléchargements de fichiers

76